jacques barillonJacques Barillon a entrepris ses études à Genève, sa ville natale. A la Faculté de droit, il fut l'assistant du Professeur Pierre Lalive, en droit international privé, et du Professeur Jacques-Michel Grossen, en droit civil (filiation). Après avoir obtenu son brevet d'avocat, il a ouvert sa première étude, en décembre 1980, accomplissement d'une vocation pour une profession qui lui est venue vers l'âge de 15 ans.

En début de carrière, Jacques Barillon s'est spécialisé dans les affaires pénales et a plaidé dans d'importants procès, en Suisse et à l'étranger, en particulier en France (assassinat du juge Michel, comptes de l'OM, Ordre du Temple solaire, Elf, etc.). Il fut membre, dès sa création, et alors qu'il n'était encore qu'avocat stagiaire, de la Commission de droit pénal de l'Ordre des avocats de Genève, composée, à l'origine, de pénalistes très renommés, tant au niveau suisse que sur le plan international.

Jacques Barillon est aujourd'hui, sur le plan pénal, un spécialiste reconnu, en Suisse et à l'étranger, dans les affaires de droit international pénal, économiques et privées, ainsi que des affaires de délinquance sexuelle et de violences domestiques, domaine dans lequel il a écrit, avec le Dr Paul Bensussan, psychiatre, sexologue et expert près la Cour de cassation, en France, et agréé par la Cour pénale internationale,  deux ouvrages qui font autorité, Le Désir criminel (Odile Jacob, 2004) et Le nouveau code de la sexualité (Odile Jacob, 2007).

Il possède de solides connaissances, tant sur le plan académique que pratique, en criminologie.

Féru de philosophie, Jacques Barillon s'est formé à la psychanalyse et, plus généralement, aux sciences de l'âme et de l'esprit.

C'est l'une des raisons pour lesquelles il a ajouté, depuis quelques années, un domaine de prédilection, où cette formation supplémentaire est non seulement un atout essentiel, mais souvent déterminant, à savoir le droit de la famille et du divorcel, au sens le plus large du terme. Dans cette spécialisation, Jacques Barillon plaide aussi dans tous les cantons romands et en France; il travaille également sur des dossiers internationaux, qui, dans de nombreux cas, mêlent le civil et le pénal.

Depuis de nombreuses années, Jacques Barillon s'est orienté vers le conseil aux particuliers et aux chefs d'entreprises, et le family office, en attachant une importance toute particulière à la relation personnalisée et de confiance avec ses clients, personnes physiques et morales.

Il a voulu son étude comme l'antipode des entreprises d'avocats, regroupant des dizaines, voire des centaines, d'associés et de collaborateurs. Jacques Barillon travaille avec une équipe réduite, basée sur une structure de type familial, ce qui donne une unité et une harmonie très sensibles au fonctionnement de son Cabinet. Il pratique en français et en anglais. 

 

Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, parus en Suisse et, pour certains,  en France. Il prépare une nouvel essai sur la justice et la profession d'avocat, dont la sortie est prévue pour le printemps/été 2017.

Il est également passionné de sport, de musique et de lecture.

Jacques Barillon est membre de la Fédération suisse des avocats, de l'Ordre des avocats de Genève, de la Commission de droit pénal et de la Commission du concours d'art oratoire, qu'il a présidée en 2011.